A l’invitation d’Henri de Grossouvre le Comité directeur de « La Fédération » Mouvement Fédéraliste Français s’est réuni le 3 novembre à Paris sous la présidence de Laurent Grégoire. Jerôme Besnard qui a rencontré Siméon de Bulgarie à Paris et à Sofia a donné lecture de l’interview qu’il lui a consacré et qui sera publié dans la revue « conflits ». Il a été rendu compte de la participation d’Antoine Broquet au Conseil de présidence de l’Union Paneuropéenne Internationale (UPI). Il a été répondu favorablement à une invitation de Bernd Posselt, dirigeant de l’UPI, à participer, en juin prochain, à Darmstadt à une conférence sur les relations entre l’Afrique et l’Europe. Cette conférence s’inscrit dans les perspectives de la motion votée en 2008 en Assemblée Générale de l’UPI à l’initiative du Partenariat Eurafricain associé à « La Fédération ».

Il a été rendu compte de la conférence donnée par le Pr Hamza le 8 octobre à Paris et un débat s’est engagé sur les motivations de la chancelière allemande dans ses prises de positions face au déferlement migratoire qu’elle semble encourager.

Hommage a été rendu à Loeiz Laurent, pionnier de la politique des « pays » et membre du comité directeur de « La Fédération ». A propos de la COP 21 il a été rappelé que Patrice Vermeulen, membre du bureau de Paneurope France animait un groupe de travail sur la réponse qu’apportent les îles de l’espace francophone mondial aux défis climatiques (cf. rubrique spéciale dans cette même note d’information). Les enjeux des questions régionales au regard des perspectives de la décentralisation ont été évoqués et de l’avis  de certaines participants ce sont même des tendances recentralisatrices qu’il faudrait craindre.